Les expressions du Sud-Ouest pour les nuls

caisse vin velo bordeaux expressions sudouest nuls poppykoq blog

Je ne vais pas vous le cacher plus longtemps. Mais je suis très fière de venir du Sud de la France, et plus précisément de l’Aquitaine. Ah bon ! Et pour le coup, des expressions, des mots se forment dans ma bouche qui souvent sont incompris quand je me trouve hors de ma zone de confort. Pire, il m’arrive d’être jugée par la bourgade française pour avoir émis un mot différent du Larousse.

Alors c’est sûr, cela peut en faire rire plus d’un quand vous entendez le mot « chocolatine ». Mais qui est-ce qui va passer pour un fruit en arrivant sur Bordeaux en sortant « euh j’ai pas compris, vous pouvez répéter s’il vous plaît ? » Allez je suis sympa. Aujourd’hui, je vous livre mes meilleures expressions du Sud-Ouest !

Le top 3

  • 1. Gavé :  Honnêtement, je dois sortir ce mot au moins 50 fois par jour. Après, je ne suis pas vraiment comme le bon Marseillais de base à faire des hyperboles à tout bout de champ. Mais pour rajouter un peu de charme à mes phrases, je remplace « très » par ce mot délicieux et distingué qu’est « gavé ».
  • 2. Une poche : Vous allez me dire « ah mais non, on dit sac plastique » ou encore « euh une poche, c’est un alcoolique ou ce qu’il y a dans mon jean ». Nah nah nah. C’est comme ça et puis c’est tout. D’ailleurs, c’est un mot traduit par un bon nombre de régions françaises comme celles du Nord.
  • 3. La chocolatine : C’est assez difficile de défendre cette expression quand toute la France me tanne avec le fameux pain au chocolat. Mais non, non et re non, je ne lâcherai pas. Il faut être objectif sur le concept. Un pain au chocolat, c’est du pain et du chocolat. Et que je sache, c’est de la pâte feuilletée qu’on y trouve à l’intérieur ! Et puis le mot « chocolatine » est tellement plus vendeur que « cette chose ».

Les expressions du premier groupe

  • 4. Décaniller : J’adorais ce mot enfant car très charismatique. Ceci dit lorsque je l’utilise, ce n’est pas vraiment pour mettre en valeur mon côté doux. Exemple : « On a match contre Angoulême demain et tu sais quoi ? On va les décaniller ! » Si vous ne l’avez pas compris, car il y a une petite guéguerre contre cette contrée lointaine, décaniller signifie « détruire » I « exploser ».
  • 5. Avoir la quinte : Je viens de me lever à 6h45. Quelqu’un a fini mes céréales. Il n’y a plus d’eau chaude. Mon pull préféré est au sale. Si vous ne l’avez pas compris = je suis quelque peu énervée.
  • 6. Caguer : « Quoi Matt Pokora vient de Strasbourg ? Oh vraiment ? J’en ai rien à caguer ! » Cela va sans dire que je m’en fous, vous vous en foutez, les Français s’en foutent.
  • 7. Aller au maille : Jusqu’à preuve du contraire, la région Aquitaine n’a pas crée la moutarde et encore moins la marque dont on ne doit pas prononcer le nom. Mais ne vous inquiétez pas, on a bien plus offrir. Cette expression ne veux pas dire finir en prison mais une tout autre activité qui reste discutable : aller au travail
  • 8. Dailler : En tant que bon Français, nous râlons au minimum une bonne vingtaine de fois par jour. Auquel cas, c’est suspicieux et on va vous demander votre carte d’identité. Pour le coup, « ça daille » signifie tout simplement « c’est relou ». Mais comme on vient du Sud-Ouest et qu’on veut le montrer, on vous le dit de façon plus polie.
  • 9. Aller au Ferret : En Aquitaine, on a la chance d’avoir l’océan Atlantique avec une multitude de plages incroyables. Et des fois, le bon Bordelais de base veut montrer son statut de jeune actif qui a réussit ou tout simplement le fait que papa lui a mis 200 euros sur son compte en banque ce matin. Et pour se faire, il va où ? Au Cap Ferret pardi !

rue architecture bordeaux-sudouest poppykoq blogQuand une phrase ne suffit plus

  • 10. Les groles : Quand quelqu’un vous sort ce terme, c’est bien pour parler de vos toutes dernières bottines André. Quand on sait combien vous avez donné à la vendeuse, ça fait un peu mal d’entendre un terme aussi grotesque. Et oui, on a des synonymes pour tout, même pour les chaussures. C’est ça la richesse du Sud-Ouest !
  • 11. Té / Eh beh  : Au final, c’est juste pour dire « tiens donc ! » ou « té mon ami, tu veux manger des patates ? ».
  • 12. Adiou : Dis donc, je me demande bien ce que cela veux dire. Si vous avez envie de vous faire passer pour un Basque, vous avez également Adishatz pour saluer.
  • 13. Enfigaille : On a l’a tous déjà entendu au moins une fois en Aquitaine. Comme toujours, ayant une image à préserver, le Bordelais l’utilise pour remplacer « oh put*** ».
  • 14. Les drôles : Non on ne parle pas des gens qui font des blagues Toto à tout-va. Mais bien de ces petits êtres qui crient à longueur de journée et pleurent dans les transports en commun en heure de pointe : les enfants !
  • 15. Putain : Mon dieu, je suis en train de dire un gros mot. Que cela me gêne. Mais pour nous, dans le Sud-Ouest, il a une tout autre utilité que d’insulter le tram en panne. C’est une virgule, un point presque.

Si vous aussi, vous connaissez d’autres expressions de cette magnifique région qu’est l’Aquitaine, dîtes-les moi. On n’est jamais à l’abri de découvrir de nouveaux trésors. Bien entendu, cet article est à lire au second degré. N’empêche que.

2 Commentaires

  1. Reply
    Charlène

    Tu m’as beaucoup fait rire avec ton article hormis les drôles et chocolatine je ne connaissais rien pour dire putain en breton on dit gast parce que les bretons aussi sont des têtes de cochons haha mais râleuse comme je suis je dois sûrement venir de là-bas haha

  2. Reply
    Alixe ~ A dreamy bird

    Haha j’adore !
    Je vais enfin pouvoir comprendre tes grommellements et partir pour Bordeaux sans risquer de me faire passer pour une touriste.
    Malgré tout, je reste fidèle aux « pains au chocolat » (désolé) même si j’avoue que « chocolatine » sonne plus gourmand

    Bisous ma belle !

    Ps : A quand un article sur les Bretons ?

Laissez un commentaire