L’homme pansement

homme pansement blog lifestyle poppykoq

À chaque fois, c’est la même rengaine. Les premiers jours, tu passes tes journées à te morfondre, à stalker ton ex sur les réseaux sociaux et a enchaîné les pizzas accumulant tout le poids que tu avais soigneusement perdu pour ses yeux doux.

Les premiers jours

Après t’essayes de te convaincre dans ton miroir que oui t’es seule, mais que tu restes une femme forte et indépendante. L’auto-persuasion n’ayant jamais été efficace, j’arrive à voir ton mascara couler sur tes joues blushées. Ceci dit, tu tentes petit à petit à réapprendre à faire les choses seule. Fini le Zap de Spion à rire à gorge déployée avec ta moitié. Désormais, tu n’esquisseras qu’un sourire devant l’Américain qui ingurgite du Coca Cola avec du Mentos. Classique. Tu tentes même des choses que tu n’as jamais faites avant. Qui dit plus de mecs, dit nouvelle vie, c’est ça ? Alors tu fais des trucs comme le yoga. Puis la raison toque à ta porte et te rappelle qu’il ne faut pas déconner quand même. C’est comme ça : tu as la grâce de Miley Cyrus, pas celle d’Alexia Chung.

Et mince ! Malgré tous tes jolis efforts, tu te résignes. Fini la robe porte-feuille, et re bonjour la tenue d’ado attardée. Ceci dit à force de t’entendre te plaindre, tes potes interviennent. Attends, tu croyais quoi ? Que Netflix allait devenir ton meilleur ami ?

  Quoi ? Y a soirée chez Léa ce soir ? 

Tout pimpant, ton squad débarque chez toi un soir de week-end. Je vais te dire samedi, ok ? On sait que tu n’as pas envie d’y aller, mais attends. Attends. « Y aura des mecs pas mal du tout qui y seront, ça te fera du bien de tater un peu de chair fraîche ! » Faussement emballée, tu te tournes vers ta trousse de maquillage pour préparer le terrain. Bon, on te pardonnera ce trait d’eye-liner trop exagéré. Il n’a pas vu la lumière depuis belle lurette. Mais la robe noire un brin sexy relève le niveau. Bel effort.

Ne fonce pas tête baissée

Tu n’es pas née de la dernière pluie. Un coup d’un soir n’est certainement pas ce dont tu as besoin maintenant. Et puis au cas où tu l’aurais oublié, ton ego est porté disparu. On me dit dans l’oreillette que ta confiance en toi s’est également barrée avec. Bien joué ! Pour le coup, si tu te lançais dans ce périple, ça serait une belle catastrophe. Le pire du pire, c’est que même si tu es toute belle, tu te dénigres à longueur de journée. « Non mais les filles regardez-moi, personne ne voudra de ça surtout avec de si gros mollets comme les miens ! » Tu te répètes Jacqueline. Même si je t’aime, tu me fatigues.

Bon t’as compris le topo ? T’as besoin de quelqu’un qui te redonne un peu confiance, et qui te perçoit non pas comme un bout de viande, mais comme un être humain. Et surtout, il faut qu’il n’y ait aucune ambiguïté. Tous les deux, vous ne voulez pas vous lancer dans une relation dite amoureuse.

La sélection

Ceci dit ce genre de spécimen, ça se choisit bien. De base, il ne faut surtout pas que ce soit quelqu’un qui fasse partie de ton cercle d’amis. Tu te fais cramer et ça y va niveau commérage. Bon si c’est un membre de la famille d’une de tes potes et qu’elle tient bien sa langue, ça se monnaye. Après voilà avec Tinder, Adopte Un Mec et toute cette ribambelle d’outils facilitant les rencontres avec un grand S, le choix est plutôt vaste. Si tu n’es pas à l’aise avec ce genre de pratiques, ce qui est tout à ton honneur, on peut rester dans le traditionnel : la vraie vie. Quand je dis ça, je pense au concert des Two Door Cinema Club, la soirée d’anniversaire de Micheline ou encore quand tu commandes ta Jacqueline en ferias. Tout est bon dans le cochon.

Ô joie !

Puis un jour, tu tombes sur TON homme pansement. Généralement, il ne ressemble pas vraiment à ton ex, voire à aucun autre. Et c’est mieux car sinon bonjour le malaise. «  Ah c’est marrant, mon ex faisait ça aussi ». Que je sache tu n’es pas là pour jouer au jeu des 7 différences, ok ? Ce qui est chouette, c’est que vous allez vous envoyer des messages enflammés, jouer au chat et à la souris, et j’en passe.

Tu l’auras compris, l’homme pansement, c’est le parfait mélange entre activité physique et relation amoureuse. Mais en n’ayant pas cette épée de Damoclès qui flotte au-dessus de ta tête. Qu’importe si tu as oublié de te maquiller comme une voiture volée. Ce n’est pas ton copain et tu n’as aucun compte à lui rendre. Mais surtout petit à petit, tu redeviens une femme et tu le vois !

Petit rappel

Après tu te doutes bien que ça ne peut pas durer. Ce genre de relation marche à l’excitation que provoque le côté éphémère de la chose. Si au final, tu réalises qu’en plus d’avoir ton ego regonflé à bloc, tu as envie de l’emmener au mariage de ta cousine alors là. Warning ! Vois avec lui avant si ça va dans les deux sens. Mais ne t’inquiète pas, si tu décides de passer à l’étape supérieure, personne ne te jettera de cailloux. Au contraire. Mais si tu te sens suffisamment bien pour reprendre le quotidien « seule », pense à le prévenir. Il reste un être humain avant tout.


Au final que ça dure 2 ou 6 mois, l’homme pansement remplira son job : tu auras oublié le gros naze qui t’a largué.

3 Commentaires

Laissez un commentaire